"Carte Blanche à Françoise Malettra" : Hélène Cisoux

Publié le par Les Professionnels du Livre de Bécherel

"Carte blanche à Françoise Malettra" est le nom d'une série de rencontres, organisées à Bécherel dans différents lieux d'accueil, au cours desquelles sont rediffusées des émissions radiophoniques de la série "Les bibliothèques de..." réalisées par Françoise Malettra pour France-Culture.  

Après les "cartes blanches" consacrées à Michel Tournier, à Françoise Giroud et à Emmanuel Leroy-Ladurie et à leurs bibliothèques respectives, Françoise Malettra propose de vous retrouver pour l'écoute d'un entretien, enregistré en 1990, avec Hélène Cisoux. 

La rencontre aura lieu le dimanche 5 septembre 2010, dans le cadre du Marché du Livre, à
"l’ombre du  Tilleul" centenaire de Paulette Spagnol, 3 rue Saint-Michel, (centre ancien de Bécherel) dès l'heure du thé, à 17 heures.

Cette rencontre radiophonique de 30 minutes nous fera découvrir une  femme à la pensée originale, à l’aise et alerte dans son propos qui est celui de nous présenter sa bibliothèque. Un échange pourra s’installer à l’issue de l’audition.

Participation libre aux frais d’organisation. Thé offert.

La prochaine "Carte blanche à Françoise Malettra" sera consacrée à  Daniel Mesguich et à sa bibliothèque, et déroulera au Théâtre de Bécherel, dans le cadre du Marché du Livre du 3 octobre 2010.
 

 

 

Hélène Cisoux, écrivaine féministe née en 1937 en Algérie (de culture juive par ses deux parents) est professeure, écrivaine, poétesse, auteure dramatique, philosophe, critique littéraire et rhétoricienne... Elle se fait connaître en France par la publication en 1968 de L’Exil de James Joyce ou l’art du remplacement. (Grasset) et obtient le prix Médicis en 1969 par son roman autobiographique Dedans.

Hélène Cisoux est l’un des écrivains porteurs de l’idée de "l’écriture féminine".

Elle participe à la création de l’Université de Paris VIII Vincennes et y fonde le centre d’études féminines, le premier en Europe.  

Auteure discrète (très peu médiatisée) mais auteure prolixe, son écriture et sa pensée sont parfois d’accès difficile. Auteure de théâtre, elle est mise en scène  par Ariane Mnouchkine et Simone Benmussa.  Ses fictions et essais ont été publiés aux Editions des Femmes, chez Grasset puis, ces dernières années, aux Editions Galilée : Eve s’évade : la ruine et la vie 2009 et Double Oublie de l’Orang-outang 2010.

Amie de Jacques Derrida, elle partage avec lui activités politiques et intellectuelles. Depuis 1983, Hélène Cixous tient un séminaire au Collège International  de philosophie. (Source Wikipedia)  

Publié dans Les événements

Commenter cet article